Bonjour à tous ceux qui sont intéressés par ce réel problème qu'est le lymphoedème , communément appelé " gros bras " suite à l'opération du sein et de la chaîne ganglionnaire .

Je remercie Marie qui nous explique son expérience de curiste à Argelès-Gazost et  Martine Carret qui a relayé ce témoignage sur sa page facebook .

Je vous invite à en faire autant si vous êtes concernés de près ou de loin ...

♥♥♥♥♥♥♥♥♥*********************************************♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Suite à mon K sein bilatéral, j’ai développé un lymphoedème sérieux (doigts, mains, bras) durant ma chimiothérapie. Grâce aux séances hebdomadaires de drainage manuel et au manchon, la prise de volume a été plus ou moins stabilisée.
Lors de mon 1er contrôle post-traitements, mon oncologue m’a recommandé de partir en cure thermale à Argelès-Gazost, sachant que ce centre a acquis, depuis une dizaine d’années une certaine expertise en matière de traitement du lymphoedème.( Pdf à télécharger à cette adresse: ICI   )

Le temps de tout organiser (documents de prise en charge Sécurité Sociale, réservation cure et studio), me voilà donc partie pour mon périple de curiste dans les Hautes-Pyrénées.Sur la route qui m’emmène à Argelès-Gazost, je m’émerveille devant le paysage qui se dévoile. Le ciel est bleu, les montagnes sont belles.

Je rencontre le propriétaire du studio que j’ai loué via la brochure que m’a adressé l’Office du Tourisme (www.argeles-gazost.com).Gentiment, il me fait une petite visite guidée de la route allant des  Thermes au studio. Celui-ci est nickel, très bien équipé et idéalement situé par rapport au Centre thermal.

Le temps de m’installer, me reposer et je file à mon rendez-vous avec le Dr B., médecin phlébologue. Il m’instruit sur le protocole fonctionnel qui associe les soins thermaux (aérobains, bains avec jets à pression modulable et enveloppements) fondés sur la composition des eaux chloro-sulfurées et sodiques des sources de Gazost, les traitements physiques (hydro-drainages lymphatiques manuels,  contention et séances de gymnastique) et l’éducation sanitaire.

Après une auscultation au cours de laquelle il prend les mesures complètes de ma main et de mon bras, il établit mon programme personnalisé de cure pour les 3 semaines à venir.

Je le reverrai en consultation à trois reprises pour évaluer le bénéfice des soins et réadapter le traitement au fur et à mesure en  fonction de la réponse à mes soins et enfin lors du bilan final.

Je m’attarde quelques heures dans le parc qui jouxte les Thermes. En cette fin septembre, le temps est splendide, le parc est très agréable et devient vite un lieu où je viendrai régulièrement me promener ou me reposer sur un banc à l’ombre d’un des beaux arbres.

Lundi matin, branle-bas de combat, 1ère journée de cure ! Je suis accueillie par le sourire et l’accent chantant des hôtesses des Thermes.  L’une d’elle m’explique patiemment malgré l’afflux de curistes le déroulement des soins thermaux, les divers ateliers proposés en sus de la cure thermale, et autres activités possibles.Je décide de m’inscrire aux séances hebdomadaires de l’atelier gym/hygiène de vie/bandages et aux séances d’aquagym.Me voici en maillot de bain dans mon peignoir (trop sexy… hum), un membre du personnel me guide dans les Thermes puis, je suis prise en charge pour mes soins par un personnel aimable.

Les soins :

L’aérobain local hydromassant: durant 10 minutes, main et bras sont immergés dans un petit bain d’eau thermale chaude. Il s’agit d’une stimulation en douceur de la circulation par un tourbillon de bulles massant. Durant ce soin, je suis invitée à presser dans l’eau une petite haltère en mousse.

Le bain hydromassant en immersion : tranquillement installée dans une baignoire remplie d’une eau à 30° environ je me laisse masser par les jets d’eau thermale durant 10 minutes. Cela relaxe les muscles et active la circulation.

Les massages sous jets d’eau thermale: prise en charge par des kinés diplomés d’état, formés à la méthode de stimulation manuelle veino-lymphatique par Pression Digitale Doigts Ecartés (PDDE) de Jean-Pierre Schiltz.  Le soin se déroule durant une vingtaine de minutes durant lesquelles le kiné stimule les différentes zones lymphatiques du corps puis doigts, main, bras.

Les compresses : étendue durant 10 minutes, on enveloppe le/les bras (éventuellement mollets) dans des serviettes imbibées d’eau thermale froide. Ce soin participe à l’action anti-inflammatoire de l’eau thermale sur le lymphoedème. 

Par ailleurs, j’ai pu tester un nouvel équipement hydrothérapique, le lympho'Thermes. (photo)

Installée dans un fauteuil doté d'accoudoirs en forme de gouttières, le fauteuil masse l'ensemble du bras pour optimiser les actions décongestionnante, anti- oedémateuse et sédative de l'eau thermale.

Pour finir après les soins, il est proposé d’aller s’allonger/asseoir dans la salle de repos.

Durant ma première semaine de cure, j’avoue avoir bien profité de ce lieu où je trouvais agréable et apaisant de me faire réchauffer par les rayons du soleil tout en feuilletant un magazine. (photo)

Je réalise toute l’importance de ce temps de repos car effectivement, comme me l’avait indiqué le médecin, les soins génèrent une certaine fatigue. 

J’avais aussi décidé de m’inscrire à différents ateliers proposés en sus des soins de cure. D’une part, parce qu’ils m’apparaissaient être un bon complément aux soins et d’autre part, parce que c’était aussi un moyen pour moi d’échanger avec les autres curistes. 

Atelier Education Thérapeutique pour lymphoedème:

Il s’est décomposé en 3 séances animées par Virginie A-L., masseuse-kinésithérapeute diplômée d’état.

Lors de la 1ère séance, elle a d’abord distribué des documents de l’AVML (Association Vivre Mieux le Lymphoedème). Ensuite, elle nous a montré la technique du drainage lymphatique suivant la méthode de stimulation manuelle veino-lymphatique afin de nous permettre de la refaire à domicile (certaines dames étaient accompagnées de leur conjoint).

La 2ème séance s’est articulée autour d’un échange instructif sur l’hygiène de vie, sur des « conseils » diététiques, sur la pathologie en elle-même. Puis, nous avons réalisé différents exercices de gymnastique que je mets toujours en pratique aujourd’hui chez moi.

La 3ème et dernière séance était quant à elle axée sur la contention. Discussion autour des différents types de bandage, sur les différents manchons existants (plusieurs dames m’ont ainsi interpellée sur mon manchon Jobst « noir » qui prend les doigts, la main et le bras).

La kiné nous a ensuite montré une technique d’auto-bandage avec le kit Mobiderm Thuasne (que je me suis vu proposer au cours de ma deuxième semaine de cure). Là aussi, certaines curistes étaient accompagnées de leur conjoint afin que ceux-ci puissent refaire le bandage à domicile.  En fin de séance, à nouveau un peu de gymnastique, histoire de bien se remémorer les mouvements.

Atelier Aquagym :

3 cours d’aquagym en groupe avec des monitrices diplômées d’état dans la piscine du Jardin ludique des Thermes. Une eau à 30 et quelques degrés J Un vrai plaisir d’entrer dans ce bassin !

Des cours d’1h où vous faites des exercices spécifiques visant à réduire le lymphoedème. 

Atelier bandage « Mobiderm » :

Il s’agit de 3 séances individuelles chapotées par Catherine C., infirmière diplômée d’état.

Cet atelier pour apprendre l’auto-bandage est proposé aux curistes pour qui une contention multicouches a été prescrite par le médecin phlébologue en sus des soins thermaux.  On superpose des bandes sur le capitonnage de mousse Mobiderm. L’effet « contensif » est obtenu grâce au nombre de couches. Ce bandage est conservé jour et nuit d’où l’importance de bien écouter et respecter les conseils donnés. Ici aussi, le conjoint est invité à participer. 

En sus de tout cela, les Thermes d’Argelès-Gazost proposent des animations gratuites aux curistes. Randonnées « faciles » avec un guide de montagne deux après-midi par semaine. 1h offerte aux curistes pour découvrir le Jardin des Bains des Thermes (hammam, jacuzzis, bassins, couloir de marche). Des conférences/débats autour de différents thèmes.

En ce qui me concerne, en pleine période d’Octobre Rose, j’ai fait la connaissance de Martine Carret, les Thermes l’ayant invitée pour un débat/dédicace autour de son livre. Une belle rencontre !

Une sortie théâtre a aussi été proposée pour aller voir la pièce « Le Cancre » (les comédiennes jouent leur propre rôle, celui de femmes touchées un jour par le cancer du sein). 

Alors quel est le bilan médical et mon bilan personnel après cette toute première cure ? 

Constat médical durant la cure : mon bras a perdu en volume et gagné en souplesse (constat émis par ma kiné à mon retour à domicile). Il aurait certainement encore mieux répondu au traitement si j’avais été un peu plus sage et respecté toutes les consignes données. A savoir me reposer quotidiennement après les soins ! Mais l’invitation à la découverte de cette belle région était trop tentante (Pic du Midi, Lourdes, le parc animalier d’Argelès-Gazost, etc…), le beau temps étant au rendez-vous que voulez-vous je n’ai pas su résister. J

Toujours est-il que les bienfaits des soins ont été flagrants pour moi.

Constat médical après la cure : Je vois à nouveau les os de ma main, ma peau est moins « fibrosée » aux endroits qui faisaient résistance au drainage manuel. J’ai énormément gagné en souplesse et c’est toujours le cas à ce jour, soit un mois et demi après la fin de la cure.

Le + de cette cure :

Le personnel thermal ainsi que sa directrice ont été aimables, attentionnés.

Outre les soins, ce que j’ai particulièrement apprécié c’est la dimension humaine donnée à cette cure par les personnes que j’ai rencontrées. Avec les kinés, l’infirmière entre autres, il y avait un vrai espace de parole pour dire mon ressenti et aussi recevoir de bons conseils, et rire également !

Je me suis sentie à la fois chouchoutée, prise en charge et, en même temps, on nous incitait par les ateliers à mieux gérer notre quotidien, à ne pas subir notre lymphoedème.

Les conseils d’hygiène de vie m’ont permis d’acquérir des réflexes d’un point de vue préventif et pérenniser le résultat du traitement.

Le cadre vous l’aurez compris en me lisant est superbe et permet après les soins de faire de belles promenades et diverses activités.

Voilà, je recommande vraiment ce lieu de cure thermale en traitement du lymphoedème.

Et, si vous avez des questions particulières, j’y répondrai par MP volontiers.

Marie 

Contacts Thermes: Tél: 05 62 97 03 24   contact.thermes.argelesgazost@orange.fr 


L’appareil de drainage, le lympho' Thermes. Photo fournie par les Thermes. Pour info: cette curiste n'est pas Marie.


Les bras sont placés dans la gouttière du lympho' Thermes.


Face aux Pyrénées, la superbe salle de repos et sa verrière.