Je vous transmet le mail reçu hier soir de Pierre Picard :

Pour le moment c'est une situation d'attente très difficile pour Inessa.

Rien ne s'est déclenché vraiment et le courrier annonçant son retrait de titre de séjour n'est pas encore arrivé. La convocation à la gendarmerie du 25 février dernier, à laquelle elle ne s'est pas rendue sur le conseil de son avocate, avait pour but de lui faire signer un document attestant qu'elle acceptait de retourner en Russie, ce qui lui aurait interdit tout espoir de recours pour rester en France.
Si elle avait signé ce document, elle aurait du quitter la France dans le mois...
Inessa supporte de plus en plus mal cette attente, cette incertitude, et son moral passe par des moments de grande lassitude.
En tout cas, elle nous a demandé de transmettre à tous ceux qui la soutiennent d'une façon ou d'une autre, toute sa gratitude et ses remerciements sincères.

Nous avons contacté des élus, des associations, pour aider au mieux Inessa. Quelques courriers de soutien sont parvenus au préfet de l'Isère, venant d'élus, de collègues de travail, de clients de l'employeur d'Inessa. D'autres devraient être envoyés assez rapidement... du moins nous l'espérons. Pour ce qui est de la pétition, nous attendons le feu vert de l'avocate pour la transmettre au préfet de l'Isère. Dans l'attente de ce moment, vous pouvez nous aider en diffusant toujours plus largement cet appel pour grossir la liste des signataires.

Nous vous tiendrons, bien évidemment, au courant de l'évolution de la situation, et ne manquerons pas de faire appel à vous en cas de nécessité.

Merci de votre aide.
Pour le comité de soutien à Inessa Jouravleva, Monique Durand et Pierre Picard

>>>>>  P_tition_INESSA